Edito

Le Printemps du Livre est porté par les bibliothèques de Grenoble, ce qui en fait, déjà, un événement particulier : ailleurs en France, les grands événements littéraires sont le fait d’autres acteurs du livre. Mais ici, à Grenoble, c’est tout naturel : le Printemps est le prolongement d’un engagement permanent des bibliothèques pour partager le plaisir
de lire avec tous les publics, des tout petits aux aînés, des scolaires aux personnes venues de l’étranger, des grands lecteurs aux personnes qui n’ont pas l’habitude de la lecture.

Quelques semaines avant l’arrivée du Printemps, les rayonnages des bibliothèques accueillent les ouvrages des auteurs accueillis et les bibliothécaires s’activent pour faire connaître les auteurs invités, préparent les rencontres avec les établissements scolaires, incitent les publics à partager leurs coups de cœur en vidéo…

Autour du Printemps du Livre, les bibliothèques rassemblent l’ensemble des acteurs du livre, associations, éditeurs comme libraires présents en nombre à l’occasion de cet événement qui offre aussi l’opportunité de denses échanges professionnels.

Elles font aussi le lien avec les autres équipements culturels de la Ville : le musée bien sûr, qui accueille le Printemps tout au long du week-end et permet les belles rencontres artistiques que sont les lectures en correspondance, autour d’un auteur, d’un texte et d’une œuvre du musée, mais aussi le théâtre municipal, qui reçoit chaque soir des lectures mises en scène, car le texte se lit, mais se dit, se scande, se chante, se murmure, se danse, se crie aussi.
En somme, plus de 175 propositions autour de la littérature pour tous les âges sont programmées dans de nombreux lieux de la métropole de Grenoble, 68 événements au musée et 4 soirées au théâtre qui font le cœur battant du festival mais aussi 65 rencontres scolaires dans l’académie et 32 rencontres publiques avec des artistes (auteurs ou illustrateurs) réparties dans toutes les bibliothèques, dans les lieux culturels et les lieux de vie (foyers de personnes âgées, restaurant associatifs…).

Autour de projets construits ensemble, de nouveaux partenaires s’associent chaque année à l’événement, comme cette année la Maison de la Montagne autour de l’auteur grenoblois Jean-Marc Rochette, ou la Bobine autour du slam.

Mais le Printemps n’existerait pas sans les livres et leurs auteurs, qui chacun à leur manière donnent à lire autant de regards sur le monde d’aujourd’hui. Guerre, mémoires d’Algérie, transhumanisme, violences sociales, liens entre mémoire et fiction : le programme du Printemps nous rappelle la puissance de la littérature contemporaine, qui nous donne des clés
pour mieux comprendre et mieux construire le monde.

Nous vous souhaitons de très agréables journées du Printemps du livre, des lectures et des rencontres belles et enthousiasmantes.

Eric Piolle
Maire de Grenoble

Corinne Bernard
Adjointe au(x) culture(s)

 

 

– Suivez l’actualité du Printemps, en vous abonnant à notre Lettre d’information

Bonnes lectures !