Gustave AKAKPO

Portrait de Gustave AKAKPO

Gustave AKAKPO

Né au Togo, Gustave Akakpo vit en France. Se considérant comme artiste « hors cases », il donne de la voix dans son théâtre pour bousculer les identités figées. Même les chevaliers tombent dans l’oubli (Actes Sud, 2014) met en scène le cheminement de deux enfants, entre quête de soi et peur de l’autre. Avec La Véritable histoire du petit chaperon rouge (Actes Sud, 2015), il glisse le fameux conte dans des habits très XXIe siècle, en une version cruelle et drôle, à lecture multiple, où le plus à craindre n’est pas celui qu’on croit. Également auteur de pièces pour adultes, il a été accueilli au Printemps du livre en 2009 pour sa pièce À petites pierres (Lansman, 2007).

Gustave AKAKPO dédicacera ses livres sur le stand de la librairie LES MODERNES.

Bibliographie

Gustave Akakpo, Je reviendrai de nuit de parler dans les herbes. Avec Marc-Antoine Cyr. Lansman, 2016.

Gustave Akakpo, La Véridique histoire du petit chaperon rouge. Ill. : Catherine Chardonnay – Actes Sud Heyoka, 2015.

Gustave Akakpo, Même les chevaliers tombent dans l’oubli. Ill. Bruce Clarke – Actes Sud Heyoka, 2014.

Où le rencontrer ?

Extrait



Si le player ne fonctionne pas, vous pouvez télécharger l’extrait audio.

Extrait de La Véridique histoire du petit chaperon rouge, Actes Sud Heyoka, 2015

L’enfant
Toc, toc, grand-mère ?

La grand-mère

Qui est là ? Je ne peux pas vous ouvrir. Je ne peux pas me
Lever. Je suis malade. Très malade. Qui est là ?

L’enfant

Me voici, je suis entrée.

La grand-mère

Approche. Plus près, je ne vois plus très bien. Plus près, ton odeur
me soufflera sans doute une image, ton visage, ton nom…
Approche. Une odeur de … Tais-toi, ne dis rien ! Une odeur
de… Peut-être ton toucher sera plus bavard. Pose ta main,
là. Pose. Ne bouge plus, que je sente ta main, le poids de ta
main. Qu’est-ce qu’elle dit, ta main ? Hein ? Plus fort, je n’ai
plus mes oreilles de vingt ans.

L’enfant

Elle dit que vous êtes poilue !

La grand-mère

C’est pour mieux me réchauffer, mon enfant !

L’enfant

Elle dit : ces grands ongles que vous avez !

La grand-mère

Ah ! Elle dit ça ?

L’enfant

Oui

La grand-mère

C’est pour mieux me gratter, mon enfant !

L’enfant

Pourquoi avez-vous la main si velue ?

La grand-mère

C’est à cause des années que m’a fait porter mon mari.

L’enfant

Et ces grandes épaules que vous avez !

La grand-mère

Pour mieux porter mes fagots quotidiens, mon enfant !

L’enfant

Que vous avez de grands bras !

La grand-mère

Pour mieux t’embrasser, mon enfant, pour mieux t’embrasser.

L’enfant

Ils sont si poilus !

La grand-mère

C’est d’avoir trop travaillé.

L’enfant

Que vous avez de grandes jambes !

La grand-mère

Pour mieux marcher, mon enfant, mieux marcher.

L’enfant

Et ces poils sur votre poitrine ?

La grand-mère

C’est d’avoir trop allaité.

L’enfant

Et ce ventre velu ?

La grand-mère

C’est d’avoir eu trop d’enfants

L’enfant

Cette longue barbe !

La grand-mère

C’est de vieillesse mon enfant, mon enfant c’est de vieillesse.

L’enfant

Grand-mère, ces grandes oreilles !

La grand-mère

Pour mieux t’entendre, mon enfant !

L’enfant

Ces grands trous de nez !

La grand-mère

Pour mieux te sentir, mon enfant !

L’enfant

Ces grands yeux !

La grand-mère

Mieux te voir, mon enfant, mieux te voir.

L’enfant

Cette grande bouche !

La grand-mère

C’est de vieillesse, c’est de vieillesse.

L’enfant

Et ces grandes dents ?

La grand-mère

C’est pour….

L’enfant

Pour… ?

La grand-mère

Pour mieux te…

 

Publié dans Auteur Jeunesse, Théâtre Jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 + 2 =