Printemps du Livre/ janvier 30, 2019/ Auteur, Roman français/ 0 commentaires

Portrait d'Emmanuelle Bayamack-Tam
Emmanuelle Bayamack-Tam

Emmanuelle Bayamack-Tam a publié chez P.O.L. une dizaine de romans, dont Si tout n’a pas péri avec mon innocence (2013), salué par le Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs. C’est sous le nom de Rebecca Lighieri qu’elle fait sa première incursion dans le genre policier, avec Husbands (P.O.L, 2013), puis avec Les Garçons de l’été (P.O.L., 2017), lente et inexorable descente aux enfers d’une famille « convenable et convenue ». En 2018 parait Arcadie (P.O.L., 2018) : Farah, la jeune narratrice, vit dans une communauté libertaire (voire libertine), sous la conduite du gourou Arcady, au milieu d’une « famille » d’éclopés et de fragiles. Doté d’un physique disgracieux, la jeune fille se questionne sur son identité et ses désirs…

Livres
Extrait
Vidéo
Télécharger son programme
Écouter un extrait

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

38 + = 46

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.