Jo WITEK

Portrait de Jo WITEK

Jo WITEK

Scénariste, journaliste, Jo Witek se consacre aujourd’hui essentiellement à la littérature de jeunesse. Elle a publié des albums dont Léon : l’extra petit terrestre (La Martinière jeunesse, 2016) et des romans pour adolescents. Après Un hiver en enfer (Actes Sud Junior, 2014), elle revient au thriller psychologique avec Le Domaine (Actes Sud Junior). Le jeune Gabriel accompagne sa mère dans une riche propriété où elle va travailler l’été comme aide-cuisinière. Fuyant un monde qui le révolte, l’adolescent se replie vers les forêts et les étangs pour observer ses chers oiseaux. Jusqu’au jour où apparaît la belle Éléonore… Un drame en trois actes où Gabriel perd peu à peu pied.

Jo WITEK dédicacera ses livres sur le stand de la librairie LES MODERNES.

Bibliographie

Jo Witek, Y a pas de héros dans ma famille. Actes Sud Jr, 2017.

Stéphane Kiehl et Jo Witek, Léon l’extra petit terrestre. Texte : Jo Witek – La Martinière, 2016.

Jo Witek, Le Domaine. Actes Sud, 2016.

Jo Witek, Trop tôt. Talents haut, 2015.

Jo Witek, Un hiver en enfer. Actes Sud Jr, 2014.

Où la rencontrer ?

Extrait



Si le player ne fonctionne pas, vous pouvez télécharger l’extrait audio.

Si vous souhaitez  découvrir le travail de Jo Witek, c’est ici.

« I – Observation

ILS ARRIVERENT AU PETIT MATIN. 8h20 au tableau de bord. La brise humide qui s’était engouffrée dans le véhicule traînait des embruns de pins et de fougères. La journée s’annonçait claire. Chaude. Dégagée. Gabriel ouvrit un œil au son de la voix de sa mère. Elle avait laissé la portière ouverte. Un ton aigu qui sentait la panique. Florine avait toujours cette voix de tête quand l’imprévu débarquait.
—Ça ne passe pas ! Ça ne passe pas ! répétait-elle en tourbillonnant devant le capot  brûlant de la voiture.
Il s’étira longuement, bâilla sans la quitter des yeux.
Avec son tee-shirt gris violine tacheté de motifs orange, elle lui faisait penser à une femelle zoiseau la Vierge voletant autour du nid. Il sourit tristement à cette pensée. Tout cela était loin à présent. Les zoiseaux la Vierge comme son enfance protégée. Une autre vie, un autre continent, une île du bout du monde. Il ouvrit sa portière, prit encore le temps de s’étirer, avant d’observer le ciel. Un désert bleuté. Il allait vraiment faire chaud.
—Qu’est-ce qu’il y a, maman ?
—Le téléphone ne passe pas ! J’ai horreur de ça. J’aurais dû y penser avant. On va être en retard maintenant. Ça la fout mal pour un premier jour.
Gabriel contourna calmement le vieux break pour se diriger vers la grille en fer forgé qui se dressait devant eux. Rouillée et entrouverte. Il se contenta de la pousser. Le grincement lui fit l’effet d’une déchirure, pourtant, rien d’inquiétant dans le profond sous-bois qui lui faisait face. Chênes centenaires, pins maritimes, hautes fougères, il s’accrocha à cette beauté verdoyante en inspirant profondément. Une bouffée miellée de tilleuls et d’acacias. Ça allait bien se passer. Après tout, c’est lui qui avait insisté pour accompagner sa mère cet été.
—Maman, c’est ouvert. Je ne vois pas pourquoi tu paniques.
—Je ne sais pas si nous pouvons entrer comme ça. On devrait peut-être laisser la voiture à l’extérieur.
—Maman, ils t’attendent. S’ils ne voulaient pas qu’on entre chez eux aussi facilement, ils auraient fait installer un interphone ou une grille sécurisée avec vidéo. La maison doit être assez éloignée de l’entrée… Tu m’as dit qu’il y avait quinze hectares de dépendances.
Sa mère se gratta la tête nerveusement et lui offrit enfin un sourire blanc. Celui qui la rendait belle et tranchait si souvent avec la tristesse de son regard. Il attendit qu’elle redémarre et franchisse le portail avant de refaire grincer la grille dans l’autre sens.
Florine fit glisser la voiture très lentement le long des pins et des talus, suivant le chemin de terre qui fendait la forêt, les mains posées à dix heures dix sur le volant, adoptant la conduite appliquée de l’automobiliste devant les contrôles de police. Elle était impressionnée. En l’observant droite comme un I, le regard figé vers l’horizon, Gabriel pensa qu’elle avait déjà commencé son job. Ce n’était plus une mère au volant du mieux break familial qui conduisait, mais Florine Delaire, la nouvelle domestique, l’aide-cuisinière du comte et de la comtesse de La Guillardière. »

Le Domaine, Actes Sud Jr, 2016

Publié dans Album, Auteur Jeunesse, Roman Jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

76 − = 68