Jonathan COE

Portrait de Jonathan COE

Jonathan COE

©Hélie Gallimard

Depuis Testament à l’anglaise (Gallimard, 1995, prix du Meilleur livre étranger), Jonathan Coe ausculte la société britannique, voilant la colère sous les habits de la satire. L’horrible famille Winshaw y incarne les turpitudes d’un monde voué à l’argent. Vingt ans plus tard, et après notamment La Maison du sommeil (Gallimard, 1998, Prix Médicis étranger), il récidive avec N°11 : Quelques contes sur la folie des temps (Gallimard, 2016, trad. Josée Kamoun). Finie l’époque Thatcher, voici les années Blair et Cameron. Au fil des aventures de deux amies, Rachel et Alison, et sous le signe du chiffre 11, ce roman à sketches étrille – entre humour, mélancolie et fantastique – la folie des possédants et la violence des rapports sociaux.

Jonathan COE dédicacera ses livres sur le stand de la librairie LE SQUARE.

Bibliographie

Jonathan Coe, Désaccords imparfaits. Trad Josée Kamoun, Gallimard, 2012.

Jonathan Coe, La Pluie avant qu’elle tombe. Trad Jamila & Serge Chauvin, Gallimard, 2011.

Jonathan Coe, La Vie très privée de Mr Sim. Trad Josée Kamoun, Gallimard, 2011.

Jonathan Coe, Testament à l’anglaise. Trad Jean Pavans, Gallimard, 1995.

Où le rencontrer ?

Extrait



Si le player ne fonctionne pas, vous pouvez télécharger l’extrait audio.

Si vous souhaitez feuilleter quelques pages de Numéro 11, c’est ici.

Publié dans Auteur, Roman étran­ger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

1 + 9 =