Printemps du livre/ mars 6, 2018/ Non classé/ 0 commentaires

Couverture de La Guerre d'Alan

La Guerre d’Alan

Spectacle musical en image
Par Emmanuel Guibert, lecture et Philippe Mouratoglou, guitare
En 2000, Emmanuel Guibert a entrepris de recueillir les souvenirs d’Alan Ingram Cope, un ancien G.I. rencontré par hasard dans la rue. Personnage lumineux, passionné de musique, Alan lui raconte sa guerre, commencée après le bombardement de Pearl Harbor et qui le conduisit en France et en Europe dans l’armée du général Patton. Une guerre dont le texte et le dessin en noir et blanc restituent les détails, les enchaînements dramatiques, mais aussi les aventures humaines et les rencontres. La trilogie La Guerre d’Alan (L’Association) a été complétée en 2012 par L’Enfance d’Alan, grand prix de la critique de l’ABCD et en 2016 par Martha et Alan.
Emmanuel Guibert nous raconte l’histoire de cette miraculeuse rencontre devenue amitié. Il nous la restitue en mots et en images : celles de ses livres mais aussi toute une série de trésors tirés de ses archives, de celles d’Alan, ou encore des peintures, des photos récentes et d’archives, des coupures de presse d’époque… Tandis que Philippe Mouratoglou improvise à la guitare et reprend les standards de jazz chers à Alan.
Emmanuel Guibert est scénariste et auteur de bande-dessinée, créateur vitaminé du petit âne Ariol pour les plus jeunes. Pour les plus grands, il a scénarisé la vie et les souvenirs de ses proches. Outre la série autour d’Alan, on lui doit la trilogie Le Photographe (2003-2006), consacrée aux reportages photo de son ami Didier Lefèvre en Afghanistan, dans les années 80. En 2017, l’auteur a reçu le prix Goscinny.
Philippe Mouratoglou joue toute la famille des guitares acoustiques et collabore avec des musiciens et ensembles de tous horizons, de la musique de chambre aux musiques traditionnelles. Il a fondé en 2012 avec le clarinettiste Jean-Marc Foltz et le graphiste Philippe Ghielmetti le label Vision Fugitive, sur lequel il multiplie les projets originaux, entre jazz, flamenco et écritures musicales contemporaines.
Lecture crée pour la Maison de la poésie (Paris).
Théâtre municipal
8-5 euros / gratuit pour les moins de 26 ans
Réservation au 04 76 44 03 44

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

43 + = 49