Thomas SCOTTO

Portrait de Thomas SCOTTO

Thomas SCOTTO

©DR

Thomas Scotto a commencé à écrire des histoires à la naissance de sa première fille et n’a plus arrêté depuis. Lecteur éclectique, il est aussi un auteur jeunesse aimant passer de l’humour au sérieux, du conte à l’intrigue policière, de l’album au roman. Dans Le Grand écart (Diplodocus, 2015), il prête sa voix à Anya, petite fille perdue dans une ville inconnue et une nouvelle langue. Avec Cathy Ytak, il vient de publier Libres d’être aux jeunes éditions du Pourquoi pas. Son texte De fibres entremêlées donne la parole à un père, tremblant pour ses filles à l’idée du sexisme conquérant et du pouvoir des mâles. Alors que naître filles devrait être « une conviction d’égalité ».

Thomas SCOTTO et Cathy YTAK dédicaceront leurs livres sur le stand de la librairie LES MODERNES.

Bibliographie

Thomas Scotto et Cathy Ytak, Zélie et moi/Bande à part. Le Rouergue, 2017.

Thomas Scotto, Kodhja. Ill. Régis Lejonc – Thierry Magnier, 2016.

Thomas Scotto et Cathy Ytak, Libres d’être. Editions du Pourquoi pas, 2016.

Thomas Scotto, Mes amis de partout. Photographies : Isabelle Simon – L’Initiale, 2016.

Thomas Scotto, Le Grand écart. Ill. Lucie Albon – Diplodocus, 2015.

Où le rencontrer ?

Extrait

Bande annonce de Libres d’être (Editions du Pourquoi pas, 2016)

Extrait :
« De fibres entremêlées

Aujourd’hui…

Machinalement, je regarde autour.
Autour, c’est une nouvelle fois les cartons.
Et peut-être que c’est une signature
de famille… On dirait que, chez nous,
« Demain » est un rendez-vous de nomade.

Après avoir mangé, discuté, nous avons ri,
beaucoup et pour rien, nous avons dit
« de beaux rêves, surtout… » et nous nous
sommes embrassés dans le jeu éternel
de vos joues qui reculent.
Petit pouvoir malin des enfants
sur leurs parents…

Bien sûr, j’ai retenu vos visages.
Superbe autorité ! Nous avons ri encore, parce que
C’est bien notre vérité, et chacune de vous s’est
volatilisée. Chacune est partie retrouver son antre.
Le silence en couverture.

Là, sous vos portes, un écho de lumière.
Donc, vous ne dormez pas encore.
Et je ne surveille pas… je veille.
Peut-être, comme on écoutait votre respiration
depuis le berceau, tout près. Comme on se disait :
« alors c’est vraiment vrai, nous avons eu deux filles ? »

Cette métamorphose soudaine à chaque
endroit de ma peau et mes jours de
jeunesse bouleversés, ce que je ne savais
pas de la vie et qui m’habille encore de vous.

Deux filles, vraiment vrai, puisqu’aujourd’hui,
vous respirez plus ample. Bouillonnantes de vivre
et de rires, de sensualité et de complicité.

Libres d’être. »

Libres d’être (Editions du Pourquoi pas, 2016)

 

Publié dans Auteur Jeunesse, Poésie, Roman Jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

× 7 = 35