Victor DEL ARBOL

Portrait de Victor DEL ARBOL

Victor DEL ARBOL

©Victor Del Arbol

Né à Barcelone, Victor del Arbol a publié cinq romans noirs, dont quatre traduits chez Actes Sud. Toutes les vagues de l’océan (2015) a obtenu le Grand prix de littérature policière, roman étranger. Les tourments intimes et les horreurs de l’histoire s’incarnent dans des romans-puzzle. La Veille de presque tout (2016, Prix Transfuge, Trad. Claude Bleton) ne fait pas exception. Autour de Germinal Ibarra, policier à bout de souffle, et d’Eva Mahler, dévastée par l’assassinat de sa fille, gravitent plusieurs figures du mal, de la douleur inconsolable et de la folie. Entre Buenos Aires, Barcelone et une terre galicienne hantée par la mort, il s’agit pour chacun d’échapper aux cendres du passé.

Victor DEL ARBOL dédicacera ses livres sur le stand de la librairie LE SQUARE.

Bibliographie

Victor Del Arbol, La Veille de presque tout. Trad. Claude Bleton – Actes Sud, 2017.

Victor Del Arbol, Toutes les vagues de l’océan. Trad. Claude Bleton – Actes Sud, 2015.

Victor Del Arbol, La Maison des chagrins. Trad. Claude Bleton – Actes Sud, 2013.

Victor Del Arbol, La Tristesse du samouraï. Trad. Claude Bleton – Actes Sud, 2012.

Où le rencontrer ?

Extrait



Si le player ne fonctionne pas, vous pouvez télécharger l’extrait audio.

Si vous souhaitez feuilleter quelques pages de La Maison des chagrins, c’est ici.

Publié dans Auteur, Roman étran­ger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

+ 65 = 74