Printemps du livre/ janvier 20, 2020/ Auteur, Poésie, Théâtre/ 0 commentaires

Portrait de Fernand FERNANDEZ

“Dans ce texte, il y a une tension spéciale de la voix qui dit à la fois les violences faites à des êtres et le rebond vital apporté par d’autres êtres qui n’ont jamais aliéné personne. Cette très grande résilience, c’est ce que les guitares ont entendu, et choisi de célébrer. Il faut alors jouer, beaucoup ! jusqu’à se trouver transportés dans un nouvel espace, ajouté au livre, quand le texte et la musique ont tissé des liens si étroits qu’ils provoquent à répétition émotions et sens l’un chez l’autre.”
Ronette et Modine, Corinne Lovera Vitali, Éditions Abrüpt, 2019

[Fernand Fernandez compose, il peint, et il écrit (Textes alimentaires, Éd. Vanloo, 2017). Chez lui tout se fait dans le même creuset où le geste n’est pas différent, ce qui se lit, se voit, et s’entend dans le duo qu’il forme avec clv.]

Livres
Extrait
Vidéo
Programme à venir

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

− 7 = 2

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.