Marion Bernard/ mars 11, 2022/ Auteur, Roman français

© Nadine Michau

La fille qu’on appelle (Éditions de Minuit)

Max Le Corre est un boxeur sur le retour, fier d’une notoriété locale, et le chauffeur du maire. Lorsqu’il se croit autorisé à demander à ce dernier son appui pour trouver en ville un appartement à sa fille Laura, il ignore encore quel en sera le prix…

Un roman noir dans une ville maritime, une écriture ciselée qui décrypte les mécanismes sociaux de l’emprise des puissants sur les plus modestes : il y a ceux qui possèdent, et ceux ou celles qui se font posséder.


L’auteur

Tanguy Viel a publié l’essentiel de ses romans aux éditions de Minuit, parmi lesquels Cinéma (1999), L’Absolue perfection du crime (2001), Paris-Brest (2009), La Disparition de Jim Sullivan (2013) ou encore Article 353 du code pénal, lauréat du Grand prix RTL Lire en 2017.

Livres
Consulter son programme