Printemps du livre/ mai 3, 2021/ Non classé/ 0 commentaires

A l’occasion de la parution de Thésée, sa vie nouvelle, Camille de Toledo propose un triptyque : trois courtes vidéos qui dévoilent le long chemin pour oser écrire sur son frère, sur ce destin qui s’achève par un suicide à l’âge de 33 ans. On voit dans ces trois formes se déployer un travail d’écriture depuis les images laissées par le père : trois « microfilms » hantés par l’enfance et le temps long de l’histoire. 

Premier microfilm

Un montage réalisé par l’auteur pour notre édition 2021, à Grenoble, dévoile des archives  tournées par le père, un tapis de fantômes, de voix d’absents, dont Thésée, sa vie nouvelle porte la marque.


Deuxième microfilm

L’entame d’un documentaire réalisé par le père. Partant sur les traces de sa mère morte, Marguerite de Toledo, celui-ci se lance dans un enquête généalogique en interrogeant des oncles, des tantes, pour saisir la mémoire de la famille. « Cette période où il remonte jusqu’à 1492, jusqu’à l’expulsion des juifs d’Espagne, dira l’écrivain, j’y ai participé, elle a déterminé mon chemin de vie. » 


Troisième microfilm

The story of my brother, est un vidéo-poème. Montré une seule fois, au festival des correspondances de Manosque (2005), il fut réalisé juste après le suicide du frère de l’écrivain et apparait, avec le recul, comme une longue prière annonçant Thésée, sa vie nouvelle.  Les images ici tournent autour de l’absent, en offrant des débuts de fiction, comme une réponse de la vie à la mort.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

11 − = 8

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.